Joindre le geste à la parole (suite…et sans doute pas fin) !

L’automne est décidément coloré par les taxes communales. Une vingtaine de redevances communales étaient à nouveau à l’ordre du jour du Conseil communal de novembre. Pour MVW, il est inopportun de maintenir des redevances pour des services qui devraient être gratuits comme les renseignements administratifs ou le prêt de livres en bibliothèque et des redevances dont les recettes sont inférieures au coût administratif de perception !

Un automne où la Commune persiste à ne pas joindre le geste à la parole lorsqu’elle refuse de profiter d’un avenant au contrat lié à la revitalisation de la Place Capouillet pour diminuer la densité du projet initial, ou de modifications budgétaires pour réorienter les budgets vers des mesures prioritaires en matière de logement ou de lutte contre le réchauffement climatique ou lorsque la Commune désinvestit effectivement dans l’action sociale en maintenant sa contribution au CPAS inchangée depuis 8 ans !

Jean-Michel Cassiers

                                                                                    02.12.19

 

 

 

 

 

 

 

______________________________________________________________________________________ 

 

 Notre objectif

 Ce site vous informera de manière régulière sur les actions que nous menons dans la commune et sur notre contribution aux enjeux et défis pour Waterloo.

Vous y découvrirez le travail permanent de proposition, de vigilance, de relais et d’opposition constructive de nos mandataires. Un engagement et un travail enracinés dans l’humanisme qui guide notre action politique quotidienne au service de notre belle commune pour y construire un réel projet de vivre ensemble !

L'équipe Mieux Vivre à Waterloo - CDH est à votre écoute.

Rejoignez-nous, transmettez-nous vos idées, suggestions pour travailler ensemble à améliorer la qualité de vie de tous les habitants de Waterloo !

Bonne lecture.  

Jean-Michel Cassiers

 

Quand chaque homme cherche le plus ce qui lui est utile à lui-même, alors les hommes sont le plus utiles les uns aux autres.

 B. SPINOZA, Ethique, IV, 35